Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Commission CULTURE MéDIAS 21/10/04

mardi 16 novembre 2004

COMMISSION CULTURE MéDIAS Compte-rendu de la réunion du 21/10/2004
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article
  • 1er temps

compte rendu d’Hervé BOURDIN, Conseiller Régional et Président de la Commission Culture et des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication au Conseil Régional :

  • Les pouvoirs de la Commission ne sont pas étendus. Ils consistent à faire des demandes de « rapports », à les examiner et à donner un avis. Or, Francis PARNY, Vice-Président à la Culture, emploie la manière forte. Pour exemple : il n’a informé que 3 jours avant les membres de la commission régionale (qui regroupe des élus de toutes tendances politiques) de la tenue des Journées Préparatoires des Assises de la Culture qu’il organisait les 7 et 8/10 au Conseil Régional. Or, les Verts étaient favorables à de telles consultations (points Programme Régionales).
  • À savoir : Jean-Paul HUCHON Président de Région a aussi une indépendance d’intervention avec les « audits » supervisés par son Cabinet, ce qui réduit encore le rôle de la commission.
  • Trois élus Verts : Corinne RUFET (cinéma), Yves FRÉMION et Hervé BOURDIN.
  • La volonté politique de Francis PARNY est axée sur le Spectacle Vivant, l’Aide à la Production cinématographique et le Livre et la Lecture.
  • Le budget régional 2004 s’est réparti comme suit : 25 M* en investissement (bâti, équipements...) et 36 M* en fonctionnement (équipes, actions...), soit 2,6 % du budget global. Le 5% est visé d’ici à la fin de la mandature, mais il faut être prudent, en raison des transferts de charges en Région, (ex : les ATOS en 2005 qui vont ponctionner sur le budget général). Soit par secteurs répertoriés :

Cinéma (Fond de soutien de la Région Ile de France) : 14Millions*. Soit 40 à 50 films aidés sous la mandature précédente, pour 50 % de la masse du coût de production par film. Une remise à plat moins contraignante est envisagée pour les critères, plus adaptée à la jeune création et aux films à petit budget (documentaires, premies films). Ce budget couvre aussi les frais d’équipement et de rénovation des salles ainsi que des actions en direction des publics jeunes. Le problème récurrent est la diffusion de ces œuvres sur le réseau francilien des salles. Il faut remettre en avant la qualité culturelle et politique face aux critères économiques.

. À savoir :les élus ont en charge la lecture des scenarii qui sont présentés Un comité de lecture, composé d’Elus (60%) et de personnalités qualifiées(40%), sélectionne les scénarios, pour le cinéma comme l’audiovisuel qui bénéficieront d’un financement régional au titre du fond de soutien les élus ont en charge la lecture des scenarii qui sont présentés. Corinne RUFET a en charge la partie « prospection » de l’Epcc.

Spectacle Vivant (Epcc ARCADI qui comprend aussi le court-métrage) : 4,5Millions. Cet organisme semble plus indépendant (équipe de permanents). Les choix politiques de l’élu se portent sur : l’emploi permanent, une diffusion plus répartie sur les territoires, l’action culturelle en réactivant les anciens réseaux historiques, la pratique amateur. Certains lieux de diffusion seront « pilotes » en 2005, sur des critères définis par l’élu.

Musique : elle est dotée de plusieurs outils (associations) parfois poussiéreux dans leur type d’action, très onéreux pour certains et peu tournés vers les Nouvelles Musiques et les nouveaux publics. L’ARIAM : 1Million, est en charge du développement des pratiques musicales (conservatoires , équipements , action culturelle , formation). L’Orchestre National d’IdF : 6,5Millions , structure permanente avec répertoire. Le Chœur Victoria : 0,3 Million , chorale d’amateurs de haut niveau. Festival d’Ile de France : 1,4 Million , axé sur les musiques dites « de répertoire ». Les « lieux Musique » semblent intéresser l’élu

Arts Plastiques : les aides sont disséminées. Il serait souhaitable de les regrouper au sein d’un Epcc. L’aide aux ateliers d’artistes (4 ateliers en 2004) doit s’intensifier. Les partenaires (DRAC, Villes...) doivent s’harmoniser et retrouver une motivation. De même pour les lieux de diffusion qui ont perdu leurs budgets de fonctionnement et leur capacité d’accueil ces dernières années. Les missions du FRAC (O,56 M *) doivent explorer de nouveaux champs. Elles ne sont pas à la hauteur par trop de conflits d’intérêts et d’un système de cooptation néfaste. 40% de la collection a tourné en 2004. À noter la création d’un Centre d’Art Contemporain en banlieue (Vitry s/ Seine) que la Région finance à 40% (construction) et 20% (collection). Il faut aussi encourager les éco-musées.

Chéquier Culture : 2,34 Millions (cinéma, spectacle vivant). Il s’adresse aux jeunes et est diffusé au sein des établissements scolaires. Il serait souhaitable de l’élargir aux autres pratiques culturelles et que sa diffusion soit mieux relayée.

D’autres aides aux Festivals sont en régie directe à la Région. La mise en place du budget 2005 est en route sur ce dernier trimestre 2004. Les « emploi-tremplin » (- 26 ans, + 45 ans) lancés par la Région pourraient bénéficier à la Culture. Cette mesure à l’emploi reste à éclaircir (15M pour 10 000 emplois visés).

En synthèse : les Verts souhaitent que chaque domaine d’intervention soit regroupé en Epcc, de manière à éviter les aides diluées et éparpillées. À ce titre : 33,4 Millions restent non élucidés dans les chiffres ci-dessus attribués, bien que l’exposé ne soit pas exhaustif car tous les domaines d’intervention n’y ont pas été balayés. Il est urgent que des Verts intéressés par la Culture participent aux ateliers des Assises Préparatoires à la Culture en se renseignant sur leur contenu et en s’inscrivant sur le site de la Région

  • 2ème temps

Yves FRÉMION, élu à la Région et chargé de la politique du Livre et de la Lecture, nous expose la mission qui lui a été confié avec H. Zoughebi, élue PC en charge d’un rapport sur les bibliothèques, pour janvier 2005 : À ce jour, la Région n’a pas de politique cohérente dans ce domaine, si ce n’est la charge des équipements (médiathèques, bibliothèques) et les aides ponctuelles aux salons. Il est question de créer un outil régional (Centre Régional des Lettres ?). À ce titre, les Assises Préparatoires à la Culture font doublon et arrivent trop tôt.

  • L’état semble se désengager de certaines structures implantées en IdF (Société des Gens de Lettres, Maison des Écrivains). Ces organismes hébergés à Paris se retrouvent à la rue. Suite à un examen de la situation avec les représentants professionnels (syndicats...) et les réseaux de diffusion (libraires...), un point sera fait au sein de la Commission en Région. J.P Huchon semble porter un intérêt à la poésie et à la BD. Le PC semble privilégier le lecteur.
  • Les idées avancées peuvent être : Une aide aux auteurs, toutes écritures confondues et aux traducteurs. Une aide à l’édition indépendante. Un Epcc pour 2006. Des mesures d’urgence pour les librairies de proximité qui disparaissent au profit des centrales d’achat avec la gratuité des livres scolaires. Ex : Paris 19ème ,soit 160 000 habitants et une seule librairie. Une réflexion sur la distribution (bibliobus...) appuyée par une étude de l’IAURIF sur les territoires les plus démunis. Une véritable politique de « pénétration » des auteurs dans les lieux scolaires. Une confrontation avec ce qui se fait dans d’autres Régions. Une sensibilisation et des partenariats avec les Centres d’apprentis et les organismes de Formation par corps de métier , les Universités dans le domaine de fabrication du Livre et des métiers graphiques. Des ateliers d’artistes dédiés aux auteurs.

En synthèse : Prendre en compte la recherche littéraire, le patrimoine littéraire, la littérature orale et toute la chaîne, de l’auteur au livre, en prenant soin d’éviter toute dérive. Toutes les contributions de la part de la Commission des Verts IdF seront les bienvenues. Pour cela, prendre contact avec Yves

  • 3ème point : Les Infos
  • La « fiche Culture » nationale a été amendée par le CNIR. Une commande est en route pour la rédaction d’un Livre Vert de la Culture (cf : l’Abécédaire précédent). Il sera remis le 15/12 à l’imprimeur. Pour plus de précision, contacter ou sur le site (rubrique « commissions »)
  • Il serait souhaitable de fédérer la régionale IdF et la nationale, d’organiser une plénière par trimestre afin de se mettre en synergie avec d’autres commissions régionales Culture sur certaines thématiques (Nord Pas de Calais, Aquitaine, Midi Pyrénées, Languedoc Roussillon) et d’opérer à ce titre un recensement des élus en charge de la Culture ou de problématiques croisées avec celle-ci.

nous avons été alertés sur la situation de certaines sections de Conservatoires parisiens, qui verraient plusieurs de leurs classes fermées (instruments baroques notamment). Ce qui aurait pour conséquence la suppression de postes de musiciens enseignants et l’abandon de la transmission de ces musiques. Une raison d’ordre « économique » semblerait s’appuyer sur le fait que ces musiques ne sont pas « grand public ». A suivre en Mairie de Paris.

Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50