Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

L’argent noir des syndicats

jeudi 15 mai 2008

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

de Roger Lenglet , Jean-Luc Touly , Christophe Mongermont

Les grandes sociétés ne lésinent pas sur les moyens pour s’acheter la complaisance de nombreux syndicalistes : versements cachés, cadeaux personnels, emplois fictifs, paiements en liquide, primes exubérantes, avancements et avantages indus, élections de délégués arrangées...

Ce livre est une enquête détaillée sur la corruption et les dérives financières du monde syndical.

Grâce à de nombreux témoignages et documents, les auteurs (deux syndicalistes qui ont plusieurs fois fait la preuve de leur incorruptibilité et un journaliste d’investigation réputé) nous dévoilent l’ampleur des pratiques destinées à neutraliser les syndicats en France.

« LES SYNDICATS sont comme les fleurs, ils meurent quand on les arrose trop".
Cette citation ironique d’un certain Antoine Falet, ancien syndicaliste, donne le ton de l’ouvrage « l’Argent noir des syndicats ». Les auteurs ont enquêté pendant un an sur des pratiques en cours dans les milieux syndicaux. Versements douteux, petits arrangements, achats d’influence... Tout y passe. Le gâteau de la formation professionnelle Ils ont rencontré des délégués syndicaux qui ont accepté, pour certains à visage découvert, de dénoncer des systèmes de financement « vérolés ».
Dans ce florilège pas vraiment reluisant, on découvre des pépites, comme celle du comité central d’entreprise de la SNCF. On y apprend qu’un secrétaire du CE clientèle Paris a découvert que chaque année 200 000 € de dotation ne trouvaient aucune justification comptable.
Selon les auteurs, l’affaire serait actuellement entre les mains de la brigade financière de Paris.
Ils se sont aussi intéressés au gâteau de la formation professionnelle, suspectée d’être utilisée comme pompe à finance.
L’ex-responsable de l’institut de formation d’un puissant syndicat révèle que « plus de la moitié » du budget formation « est utilisée à d’autres fins », 3 millions d’euros par an.
Les auteurs ne veulent viser que les brebis galeuses mais reprochent néanmoins aux acteurs clés du syndicalisme de rester trop discrets sur les dérives constatées.
Une omerta qui ressemble étrangement à celle d’une partie du patronat dans l’affaire des versements de l’UIMM.

Date de Parution : 14/05/2008
Fayard
Collection : Documents P_ rix public TTC : 19,00 €
Code ISBN / EAN : 9782213632827 / hachette : 3535226
Format (135 x 215)
Nombre de pages : 280  

Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50