Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Grand Paris : contribution de Guy Loinger

mardi 3 juin 2008

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Si on touche à l’équilibre actuel, on ne pourra pas ne pas remettre en question l’équilibre global de l’organisation des territoires en France. Il faut donc prendre un angle de vue large et sur la longue durée

c) dans ce redécoupage, il convient d’élargir le périmètre de l’IDF de façon qu’elle englobe toutes les franges actuelles hors IDF, soit environ 1,7 à 2 millions d’habitants de plus.
Les régions du Bassin Parisien, regroupées par groupe de deux ou trois, notamment Haute et Basse Normandie ; la Picardie restante serait reliée avec Champagne-Ardennes et Nord-Pas-de-Calais ; Bourgogne restante avec Rhône-Alpes et Auvergne ; la Franche-Comté avec Alsace et Lorraine, le Centre restant avec le Limousin et Poitou-Charentes ; Pays de la Loire avec la Bretagne ; Aquitaine avec Midi-Pyrénées, et enfin PACA, Languedoc -Roussillon et Corse, soit neuf grandes entités.
L’IDF ferait ainsi autour de 13 millions d’habitants et intégrerait son propre péri-urbain éloigné.
Le Grand Paris en tant que cœur d’agglomération a sa place dans une grande Région IDF car c’est une réalité sociale et fonctionnelle.
La banlieue pourrait se densifier et Paris se diffuser, s’étaler. La rupture actuelle entre l’intra-muros et la banlieue symbolisée par le périphérique est une anomalie de l’histoire.
Le Grand Paris né dans le giron de l’Etat a des défauts, mai aussi des qualités.
C’est le meilleur moyen de faire de l’interministériel efficace au niveau de l’Etat et on a besoin d’un Etat efficace (logique d’une espèce de super Préfet de Région) à défaut d’une réforme en profondeur des institutions.
Le problème n’est plus d’être pour au contre, c’est d’investir le Grand Paris pour en faire un cadre démocratique.
Historiquement c’est souvent l’Etat qui a pris les initiatives comme par exemple les villes nouvelles avec Delouvrier, et peu à peu, ces initiatives ont été intégrées, assimilées et démocratisées.
Il convient donc à mon avis, non pas se battre contre le principe, mais le faire évoluer dans un sens citoyen.
Par exemple, il paraît souhaitable de conserver les Départements, mais de créer un cadre de coopération et de débat, au sein du Conseil Régional IDF sur les enjeux d’intérêts communs, sous forme d’une assemblée des élus des 3+1 départements concernés.
Cela pourrait d’ailleurs être l’amorce d’une assemblée des élus des 3 départements périphériques associés aux élus des départements situés hors IDF et concernés par des enjeux communs type transports et grands équipements au sens des « cadrans » de Mireille Ferri, mais aussi au sens latéral, car cela concerne de plus en plus de fonctions et de pratiques sociales et donc permettrait de renforcer la logique « polycentrique » périphérique et donc réduire les flux de transports centre-périphérie.
Il pourrait y avoir un cadre de débats entre le groupe des élus du Grand Paris avec le cadre de débat des élus des départements périphériques plus les élus des franges qui pourrait préfigurer la nouvelle grande région IDF

Je pense qu’il faut, dans cette affaire éviter les comportements passionnels et viser l’intérêt à long terme des territoires, qui pourrait préfigurer une réforme générale des institutions de la République décentralisée au niveau national.

Guy LOINGER
18 avril 2008

Mots-clés : ,
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50