Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

COMMUNIQUE LES VERTS Ile-de-France

Le gouvernement a t-il l’intention de déclarer la guerre à la région Ile-de-France ?

3 juin 2008

mardi 3 juin 2008

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Les Verts de l’IDF réagissent aux attaques coordonnées du gouvernement et de la Droite contre la Région
Le premier, Nicolas Sarkozy a lancé l’offensive en annonçant sa volonté de reprendre en main l’aménagement de l’Ile-de-France et lançait sa fameuse idée du « Grand Paris ».
En confiant à Christian Blanc le secrétariat d’Etat au développement de la région-capitale, il confirme on ne peut plus clairement l’intention de l’Etat de prendre le pilotage stratégique de notre région et en élaborant ce qu’il faut bien appeler un nouveau schéma directeur.
D’ici là, à travers des opérations d’intérêt national, comme celle annoncée sur le plateau de Saclay, il entend inscrire ses orientations dans les faits, au mépris des orientations arrêtées par la région à travers le SDRIF.
Dernièrement, prenant prétexte des graves difficultés de la ligne A du RER, le président oubliant les responsabilités de l’Etat en la matière, prend la tête des protestations des usagers et annonce que « l’Etat doit se saisir, d’une façon ou d’une autre, de l’ensemble de la politique des transports dans la région ».
Enfin, la dernière et brutale attaque a pris la forme d’une interview de son lieutenant Devedjian au journal Le Monde. Celui-ci ne craint pas avec aplomb d’aligner des contre- vérités assorties d’arguments qui préfigurent le discours de la droite dans les prochains mois. Il dit, en substance :
l’Etat doit reprendre en mains le STIF dans le cadre du Grand Paris, en élargissant ses compétences aux grands axes routiers (A86, périphérique...) Paris est une ville de privilégiés sur le plan des transports et de la faiblesse des impôts locaux, et absorbe l’essentiel des crédits du STIF, alors que les habitants de grande couronne payent plus cher un transport de mauvaise qualité Il n’est pas question que le 92 paye pour la Seine-Saint-Denis, car la différence de richesses entre les deux départements résulte d’une mauvaise gestion du 93, qui a fait le choix des politiques sociales Face à ce déluge démagogique nous rappellerons quelques faits : Les Franciliens ne peuvent ignorer la responsabilité du gouvernement dans la crise aiguë du logement. Ce sont bien les communes dirigées par la Droite, telle Neuilly sur Seine qui refusent leurs obligations en matière de création de logement social. Il est scandaleux de voir Devedjian, gestionnaire du département le plus riche de France faire la morale aux pauvres du 93 en refusant avec toupet toute idée de redistribution des richesses. En choisissant de densifier encore davantage la Défense par la création de 450000m2 de bureaux supplémentaires, Devedjian et le gouvernement ne feront croire à personne qu’ils souhaitent améliorer la situation de la ligne A.
Oui, la priorité est d’améliorer les déplacements de banlieue à banlieue, de répondre aux problèmes aigus de nos concitoyens qui habitent loin de leur lieu de travail, de ceux qui habitent dans des quartiers enclavés. Mais le gouvernement aurait-il déjà oublié que c’était lui qui dirigeait le STIF jusqu’en 2004 ? Qu’a t-il fait alors ? La RATP, que Devedjian critique aujourd’hui, n’est-elle pas une entreprise dont l’Etat assure la tutelle ?

Les Verts de l’IDF invitent les habitants de notre région à ne pas se laisser prendre à ces discours démagogiques, à la limite du populisme. Ce sont les mêmes discours que ceux du candidat Sarkozy, candidat auto-proclamé des classes laborieuses et du « pouvoir d’achat », dont la première décision une fois élu, a été de faire le cadeau fiscal que l’on sait aux riches.
Pour les Verts IDF la priorité doit être donnée à ne politique attachée au bien-être de ses habitants et à la solidarité entre les différents territoires de la région, une politique qui anticipe pleinement les effets des changements climatiques, qui prenne en compte les enjeux d’une agriculture nourricière, de proximité. Nous refusons de sacrifier notre avenir et celui de nos enfants sur l’autel de la compétition économique et des profits du capital.

les Porte parole des Verts IDF
Marie-France CARMAGNAT
Jean-Jacques MERCIER

Mots-clés : ,
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50