Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

« Nos enfants nous accuseront », de Jean-Paul Jaud

mardi 9 septembre 2008

« J’affirme haut et fort qu’on peut produire autrement, durablement, des denrées alimentaires de haute qualité sanitaire en quantité suffisante, avec des performances économiques bien supérieures aux méthodes industrielles, pour peu qu’on cesse de remplacer les paysans sur la Terre par des molécules chimiques. »
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Réalisateur : Jean-Paul Jaud

Sortie en France : 15/10/08
Durée : 1h 52mn
Site officiel
Production déléguée : J+B Séquences
Distribution France : CTV International

Dans un petit village français au pied des Cévennes, le maire a décidé de faire face de réagir en faisant passer la cantine scolaire en Bio. Ici comme ailleurs la population est confrontée aux angoisses contre la pollution industrielle, aux dangers de la pollution agro-chimique. Ici commence un combat contre une logique qui pourrait devenir irréversible, un combat pour que demain nos enfants nous ne accusent pas.

Le film « Nos enfants nous accuseront » raconte la courageuse initiative d’une municipalité du Gard, Barjac, qui décide de faire passer la cantine scolaire au bio, en finançant le surcoût sur le budget de la commune. Conscient du danger sanitaire qui menace une jeune génération exposée aux 76 000 tonnes de pesticides déversées chaque année sur notre pays, un maire décide de prendre le taureau par les cornes en donnant un exemple d’une portée politique sans comparaison. Alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur les dérives scandaleuses d’un système économique qui fait passer ses profits et ses intérêts avant la santé de la population.

Les différents intervenants du film, enfants, parents, enseignants, soignants, journalistes, paysans, élus, scientifiques, chercheurs, livrent leurs sensations, leurs analyses, leurs angoisses, leur colère, le fruit de leurs travaux à la caméra.
Chacun raconte son expérience, dénonce les abus, pose les problèmes, mais tous proposent des solutions, à condition que les différents organes de décision prennent leurs responsabilités.
Des témoignages édifiants et bouleversants sur une réalité qu’il est urgent de maîtriser. Combien de maladies, de tumeurs, d’infirmités, de tragédies humaines sont-elle entrain de proliférer sans que l’on ne fasse rien, ou si peu ?
Le film commence à l’Unesco, lors d’un colloque réunissant des sommités mondiales de la médecine, signataires de l’Appel de Paris. Un seul mot d’ordre : Non pas se contenter de constater les ravages, mais trouver tout de suite les moyens d’agir, pour que, demain, nos enfants ne nous accusent pas de les avoir abandonnés.


Témoignage d’un adhérent Vert
Je viens de voir le film « Nos enfants nous accuseront » qui passe à Massy et à Paris qui montre comment le maire d’un petit village du Gard, présent à la conférence de l’Unesco à Paris sur les impacts des méfaits à l’Environnement sur la santé décide de passer à la cantine bio, ce qui va constituer comme une véritable révolution des consciences et des pratiques de toute la communauté car non seulement les élus, mais les enseignantes, l’administration, y compris les fêtes populaires vont y trouver un nouvel élan d’espoir de faire quelque chose de positif pour la planète et qui fait déjà tâche d’huile auprès de 5 maires de communes des environs !!

Tous les ans en Europe, 100 000 enfants meurent de maladies liées à l’environnement. 70% des cancers sont liés à l’environnement dont 30% à la pollution et 40% à l’alimentation. A travers ce film, Jean-Paul Jaud nous montre un petit village français au pied des Cévennes dont le maire a décidé de faire face et de réagir en faisant passer la cantine scolaire en Bio. Ce film est sorti en salle le 05 novembre 2008.

Phrases glanées dans le réseau « Commission agriculture des Verts » : «  »Ce film a le mérite d’être précis, concret et qui parle à tout le monde, y compris ceux qui ne se sont jamais posé la question de la nocivité des pesticides. Le message est à la fois terrible, chiffres à l’appui et réconfortant quand on voit un maire aussi courageux à Barjarc. De quoi donner envie de montrer ce film dans les municipalités rurales avec la mentalité des années 50 ou d’aller vivre là bas !«  » «  » Le réalisateur s’est passionné pour ce sujet. Quelques « gueules » dans ce film, dépassent le thème central, comme le vieux curé. Et les bouilles des enfants testant leurs goût avec des légumes bio... Un parfum d’être et avoir. Et la confrontation entre agriculteurs bio et traditionnels. Et la démonstration éclairante de l’appauvrissement des sols chimiquement traités comparés au sol voisin d’un vignoble bio... «  »

Voir en ligne : acheter le DVD en ligne

Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50