Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

L’Ile de France ne produit pas assez de bio.

Rapport d’Anny Poursinoff

mardi 30 décembre 2008

Anny Poursinoff, conseillère régionale verte a été chargée par le Président de la Région d’une mission sur l’agriculture biologique en Ile-de-France. Objectifs : identifier les freins au développement de l’agriculture bio, créer du lien entre les acteurs et soumettre des propositions.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Ce rapport a été remis en novembre 2008. Vous pouvez l’obtenir auprès de Jean-Marie Bouguen

Synthèse en 4 pages

En voici un résumé

La lutte contre la dégradation radicale des milieux naturels, l’épuisement des ressources et le changement climatique, est maintenant une priorité politique. De fait le mouvement en faveur de l’agriculture biologique est mondial. A contrario de la France les politiques menées par nos voisins européens ont permis depuis plusieurs années le démarrage marqué de ces productions pour répondre à la consommation des produits bio en très forte croissance. Le Grenelle de l’Environnement organisé par le Ministère de l’Ecologie en 2007 a manifesté une évolution des décideurs politiques en soutenant l’objectif de tripler les surfaces en AB en France d’ici 2012, de 2 à 6% de la surface agricole nationale, afin de répondre à la demande française.
L’ensemble des structures pour l’agriculture, de la formation agricole à la recherche agronomique, doivent se mobiliser. Le Conseil Régional d’Ile de France a voté en 2007 la motion visant à tripler les surfaces bio régionales : cela implique de passer de 0,8% de la surface agricole à 2,4%, de 4400 ha à 13 000 ha.
Or les producteurs biologiques sont actuellement 84. Leur activité est absolument marginale vis-à-vis des filières du territoire.
Les conversions à l’AB sont freinées par le manque d’entraînement des groupements économiques, la résistance psychologique des agriculteurs vis-à-vis de la technique bio et des incitations financières insuffisantes pour couvrir le risque.
Le dynamisme de l’AB est impulsé depuis quelques années par l’installation de maraîchers bio selon le format des Associations pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne. Pour ces agriculteurs, l’accès au foncier d’une part, un déficit de maîtrise technique d’autre part sont problématiques.
Les potentiels en élevage, en arboriculture existent mais sont encore restreints.
Dans le cadre de cette mission la concertation avec les acteurs du monde agricole organisée au mois de mai par la Région et l’Etat a rencontré un grand succès : sous forme d’ateliers de la bio et d’un forum bio régional, elle a permis de faire émerger de nombreuses propositions d’actions qui ont fait l’objet d’une analyse dans ce rapport.
A travers l’engagement futur des services régionaux, il est demandé en Ile de France un renforcement des formations à l’AB, quasi inexistantes, et la mobilisation importante de la recherche-développement par le biais des DIM et en dotant la région d’une plateforme scientifique dédiée.
L’accompagnement des candidats à l’installation ou des agriculteurs en conversion exige un réseau d’accompagnement renforcé. Les collectivités doivent être accompagnées pour valoriser leur foncier disponible avec des dispositifs innovants : couveuse, lotissements AB.
En accord avec les objectifs environnementaux du SDRIF, l’AB représente un outil d’aménagement sur les territoires pour la qualité de l’eau, la biodiversité, mais aussi la vitalité socio-économique : il appartient aux chambres d’agriculture de placer enfin l’AB au coeur de leurs efforts avec les agriculteurs. Enfin des actions structurantes au niveau des filières économiques sont indispensables. En plus du pain « bio d’Ile de France »®, deux nouvelles filières sont proposées. La commande publique liée à l’introduction de repas bio en restauration collective scolaire apparaît comme un levier déterminant.
Ces objectifs sont partagés avec l’Etat, responsable de la politique agricole.
Un plan concerté englobant l’ensemble des démarches partenariales pourra être engagé dès 2009.


Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50