Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Pour les Verts du Val de Marne : Vélib, oui, Autolib, non

mardi 6 janvier 2009

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Les Verts du Val de Marne se réjouissent de la décision du Conseil d’Etat de juillet dernier qui permet le déploiement du système Vélib sur la partie limitrophe de Paris du Val de Marne.
Ils regrettent néanmoins que la Ville de Paris n’ait pas suivi, dans cette affaire, les propositions du groupe des élus Verts de Paris qui demandaient que le déploiement du système Vélib se fasse en concertation avec les élus des communes de la zone dense des départements limitrophes.
Le système retenu par la Ville de Paris, à savoir l’inclusion des vélos en libre-service dans le contrat publicitaire de la ville, a rendu impossible la mise en place d’un système cohérent sur l’ensemble de la zone agglomérée.
Les Verts souhaitent que les réflexions du Conseil général 94 avancent rapidement pour que l’ensemble des habitants du département puissent disposer d’un système de vélos publics.
Ils rappellent aussi que ce système doit s’accompagner d’un effort soutenu de création de pistes cyclables permettant d’assurer la sécurité des cyclistes et privilégiant toujours la solution la plus courte pour les vélos.

Aujourd’hui, la Ville de Paris entend imposer un nouveau système aux communes limitrophes, Autolib.
Les Verts y sont fermement opposés.
Autolib est un système bâti sur le même concept que Vélib, mais ce qui est bon quand il s’agit de vélo ne l’est pas obligatoirement quand il s’agit de voiture.
Vélib est un système qui vient en complément des déplacements en transport collectif : schématiquement, les déplacements longs en transport collectif, les déplacements courts à vélo.
Par contre, Autolib viendrait concurrencer les transports collectifs et Vélib, permettant d’effectuer tous types de déplacements.
De plus, alors que le nécessaire transport des vélos, pour réalimenter les stations, dans le système Vélib est un inconvénient du système, il serait très nettement amplifié avec le transbordement des voitures avec les encombrements et les émissions qui iraient avec.
Les Verts ne sont pas du tout convaincus par l’argument « voiture électrique » : ils rappellent que, même si les voitures électriques n’émettent pas de gaz à effet de serre, elles consomment néanmoins de l’énergie qu’il faut produire et utilisent des batteries difficilement recyclables.
Enfin, le coût d’implantation des stations n’est pas du tout négligeable avec 50 000 € par station.
Selon la décision finale des communes de banlieue, le système aura ou non des chances de voir le jour car, pour le coup, le système Autolib ne peut avoir de sens dans le seul Paris intra-muros.

Par contre, Les Verts se prononcent favorablement au développement de l’autopartage déjà en place à Paris et qui commence à voir le jour dans le Val de Marne (une 1ère station avant la fin de l’année à Ivry) : en effet, l’autopartage est clairement conçu pour venir en complément des transports collectifs, notamment pour effectuer des trajets vers des destinations mal desservis par les transports collectifs ou à des horaires où ils ne fonctionnent pas. Dans les systèmes d’autopartage, la voiture est prise et remise à la même station.

Donc, clairement, pour Les Verts du Val de Marne, oui au développement des vélos publics et aux pistes cyclables, oui à l’autopartage, mais non à Autolib.

décembre 2008

Mots-clés : ,
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50