Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Non, Les Verts Paris ne sont pas favorables au projet de Delanoë « Autolib »’

mardi 13 janvier 2009

Lors des débats budgétaires les élus Verts au Conseil de Paris ont même proposé d’abandonner le projet pour faire des économies.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

En revanche, nous défendons le développement de l’autopartage comme alternative à la possession d’une voiture.
Dans la mandature précédente nous avons travaillé longuement pour sortir l’autopartage du bricolage.
Avec le sénateur Roland Ries (aujourd’hui maire de Strasbourg et nouveau président du GART) ou Chantal Duchêne (GART et maintenant adjointe à Ivry) nous avons essayé de faire avancer ce dossier.
Un colloque a été organisé au Sénat, une rencontre à l’Hôtel de Ville.
Nous sommes parvenus à convaincre les entreprises de location de voiture, les entreprises gérant les parkings de se lancer dans l’autopartage.
Pour pallier le manque d’encadrement légal ou réglementaire, nous avons créé le label « autopartage Paris » et commencé à créer des stations sur voirie.
Il y a aujourd’hui plus de 5000 adhérents à l’autopartage à Paris sur 4 sociétés. Quelques stations se créent en banlieue.

Le label « autopartage Paris » permet d’encadrer cette activité : types de véhicules, services, abonnements...
Le principe de l’autopartage consiste à être abonné à un service ; lorsqu’on a besoin d’un véhicule pour visiter des amis, faire une course... on dispose d’un véhicule sur une station (dans un parking ou sur voirie) à proximité de son domicile ou de son lieu de travail, on redépose le véhicule sur la même station après usage.

En juin 2007, Bertrand Delanoë inaugurant une station d’autopartage, en l’absence de Denis Baupin, un mois avant l’inauguration de Vélib’, a voulu jouer les « monsieur plus » en proposant un service Autolib’ où l’on pourrait prendre une voiture à un endroit et la laisser à un autre.
Contre l’avis des Verts, des techniciens, des professionnels, de son cabinet, il s’est entête sur cette proposition.
Il en a même fait l’une de ses rares propositions « novatrices » lors des municipales.
Il faut savoir qu’il y a eu une polémique l’an passé entre Colomb, maire de Lyon, et Delanoë.
Ce dernier avait annoncé qu’il allait créer Autolib’, alors que le service d’autopartage existant à Lyon, s’appelait déjà Autolib’.

Une expérience de voitures en libre service a été menée à Saint Quentin en Yvelines à la fin des années 90, baptisée Praxitèle.
Ce fut un échec. Il y avait une cinquantaine de voitures. Le problème était qu’elles faisaient le chemin dans un seul sens : gare/bureau le matin, bureau/gare le soir.
On peut imaginer que les voitures en libre services Autolib’ feraient essentiellement des trajets domicile/travail vidant le matin les stations dans les quartiers de logements ou aux gares et les remplissant dans les quartiers de bureaux.
Ainsi, à Saint Quentin en Yvelines, des « jockeys » avaient été embauchés.
Deux jockeys partaient (en voiture) pour déplacer une seconde voiture vers les potentiels usagers, créant ainsi des déplacements supplémentaires, avec leur cortège de nuisances.
Comme pour les vélib’ imaginez des « porte-voitures » sillonnant les rues de l’agglomération...

Pour faire avaler la pilule, il est proposé d’utiliser des véhicules électriques, mais les constructeurs ne sont pas prêts.
Pour ne pas rencontrer les mêmes difficultés sur l’extension du service au-delà du périphérique, il a repris l’idée de Denis Baupin pour Vélib’ : la création d’un syndicat intercommunal (à l’époque refusé), pour développer Autolib’ en banlieue.
Outre les problèmes de régulation, se pose le coût d’un tel service (investissement et fonctionnement).
Je ne vois pas l’intérêt des communes d’investir de telles sommes dans Autolib’ alors que l’investissement pour l’autopartage est bien moindre : de la com’, des places de stationnement (dans les parkings ou sur voirie), un suivi technique...
Aujourd’hui, pas moins de 4 sociétés cherchent à se développer en Île-de-France.

Jean-Luc Dumesnil, Conseiller du 13ème arrondissement, délégué au plan vélo
Message du 7 janvier sur la liste idf-discussion

Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50