Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Le Plan de Protection de l’Atmosphère s’en tient à un catalogue de mesurettes technocratiques

KYOTO et pollution atmosphérique : l’Etat rate une occasion -16/02/05

jeudi 17 février 2005

La pollution fait autant de morts que l’insécurité routière. Face à ce constat le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) préparé par le préfet de la Région Ile de France depuis 4 ans, en application de la loi sur l’air, aurait du permettre aux Franciliens de respirer un air plus sain.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

COMMUNIQUE

KYOTO et pollution atmosphérique : l’Etat rate une occasion

Paris, 16 Février 2005

Canicules, inondations, fonte des glaciers, en France comme partout dans le monde les effets du dérèglement climatique se font sentir. Asthme, bronchiolites, cancers, surmortalité lors des pics d’ozone : les raisons de prendre des mesures sérieuses contre la pollution de l’air ne manquent pas. L’effet de serre et les pollutions locales ont des effets différents mais des sources communes.

La pollution fait autant de morts que l’insécurité routière. Face à ce constat le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) préparé par le préfet de la Région Ile de France depuis 4 ans, en application de la loi sur l’air, aurait du permettre aux Franciliens de respirer un air plus sain.

Or, au lieu de prendre la mesure de ces enjeux, ainsi que de ceux des gaz à effet de serre à l’origine du dérèglement climatique, le PPA s’en tient à un catalogue de mesurettes technocratiques d’accompagnement de la soi-disant tendance vertueuse actuelle supposée nous débarrasser bientôt de toute pollution chimique.

Ainsi le PPA exprime avant tout une profession de foi envers le progrès technologique qui résoudrait de lui-même l’essentiel de la pollution.

Mais « le progrès en marche », tel que de trop nombreux Franciliens le subissent, c’est en réalité toujours plus de voitures, toujours plus puissantes (par exemple les 4X4), de camions, de motos (qui polluent encore plus que les autos), de distance entre le domicile de le travail et deux fois plus d’ozone depuis 10 ans.

La Région et Paris, qui ont donné la priorité aux transports en commun, au développement des réseaux de chaleur, des aménagements urbains mieux pensés, ont résolument changé de cap.

Le projet de PPA ne fournit pas les outils pour aller plus loin, il ne prévoit pas de restriction permanente de la circulation pour les véhicules les plus polluants, il oublie que l’air intérieur aussi est un problème, néglige les particules diesel cancérigènes.

Outil conçu par la Loi sur l’air pour réglementer, il reste dépourvu de moyens de contrôle et de règles précises, et ne peut donc jouer son rôle.

A l’instar du gouvernement, il affirme qu’il agit. Mais il n’agit presque pas. Les dépassements des seuils européens continueront de se produire régulièrement et la maison continuera de brûler.

Yves Contassot, adjoint au maire de Paris, chargé de l’Environnement, de la Propreté, des Espaces verts et du Traitement des déchets

Denis Baupin, adjoint au Maire de Paris, chargé des Transports, Circulation, Stationnement, Voirie

sur le même sujet : le communiqué des Verts 94

et l’article à propos du plan de protection de l’atmosphère

Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50