Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Communiqué de presse du 25 mai 2009

Mise en cause de l’élection de Serge Dassault à Corbeil-Essonnes (91)

le rapporteur public confirme les pratiques illégales dénoncées par les Verts.

lundi 25 mai 2009

Achat de voix faussant les élections à Corbeil-Essonnes : Le 2ème rapport du rapporteur public persiste et confirme les accusations des Verts.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Le sénateur maire Serge Dassault aura donc tout tenté pour échapper à la sanction républicaine : sursis à statuer obtenu du Conseil d’état, pressions indirectes sur les témoins, attaque en diffamation... Mais la puissance de l’argent et la capacité à guerroyer devant les tribunaux ne suffisent plus à masquer ce qui est l’évidence pour les Corbeil-Essonnois : les élections ont été faussées.

Dans son 2ème rapport concernant le recours que l’opposition municipale a déposé contre Serge Dassault, le rapporteur public valide la plupart des témoignages qui confirment les constats d’achat de voix que nous avions pu effectuer et d’autres pratiques illégales entachant la sincérité du scrutin. Dans sa grande sagesse, le Conseil d’état, nous l’espérons, confirmera ce rapport dans son jugement dans les semaines qui viennent.

Est ainsi mis à nu l’extraordinaire système clientéliste mis en place par ce maire : clientélisme qui s’exprime dans tous les compartiments de l’action municipale et jusque dans le moment sacré du suffrage universel. C’est pour poser un geste éthique face à ce constat que Jacques Picard a démissionné de son poste de conseiller municipal le 1er janvier 2009, après y avoir siégé 13 années.

« Pourquoi je quitte ce conseil municipal là » : tel est le titre de la lettre ouverte aux Corbeil-Essonnois distribuée à 15 000 ex. en janvier dernier dans laquelle il indique que cette campagne électorale est sortie des règles républicaines et a été émaillée de faits graves le conduisant à l’impossibilité de siéger face à S. Dassault. « Comme républicain et dans mon intime conviction, je ne veux plus cautionner ce système »...

Au-delà, c’est l’extraordinaire mépris de la démocratie exprimé par cet industriel vivant des commandes de l’état et égaré dans la gestion publique qui est posée : mépris de la délibération, clientélisme à outrance, mépris des règles de la gestion publique et, finalement, dans une longue dérive, trucage des élections.

La page doit se tourner à Corbeil-Essonnes : les Verts qui ont pris une part déterminante dans la mise en cause de ce système, seront présents si le peuple est de nouveau appelé à choisir ses représentants à Corbeil-Essonnes. Par ailleurs, le Conseil d’état, outre l’inéligibilité de S. Dassault, a aussi confirmé sa demande d’inéligibilité de Bruno Piriou pour erreur sur ses comptes de campagne. Dans cette nouvelle situation, si elle est confirmée, les Verts assumeront toute leur responsabilité pour emmener une nouvelle Union de la gauche et des Verts vers la victoire dont elle a été privée.


Contacts :

  • Jacques Picard
    Conseiller municipal Vert d’opposition à Corbeil-Essonnes de juin 95 à janvier 2009
  • Fabrice Thépin
    Secrétaire des Verts de Corbeil-Essonnes
Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50