Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Lutte contre les paradis fiscaux

Rapport de la région IDF sur la transparence financière

jeudi 17 juin 2010

Le rapport demandé par les élu/es Europe-Écologie vient de paraître.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Exposé des motifs :

La crise bancaire et financière, qui a débuté en 2007 et a induit une crise économique d’une ampleur sans précédent depuis la seconde guerre mondiale, a mis en évidence les dérives du système financier international, et parmi elles les difficultés pour les Etats souverains à faire appliquer les règles nationales dans un cadre où les échanges financiers sont internationalisés.

A ce titre, l’existence d’Etats ou de territoires pratiquant des concurrences fiscales déloyales et refusant toute coopération fiscale aboutit à priver les autres Etats de ressources qui auraient pu être affectées à des politiques visant à combattre les inégalités sociales, en particulier en période de crise économique.

En 2008, 55% du commerce international et 35% des flux financiers auraient ainsi transité par des paradis fiscaux. Ces Etats ou territoires concentreraient, selon les estimations, environ 10 000 milliards de dollars d’actifs gérés et les deux tiers des hedge funds mondiaux. Ils recevraient, par ailleurs, un tiers des investissements directs étrangers des multinationales, sans contrepartie, la plupart du temps, pour les populations locales.

La transparence et l’installation de règles du jeu équitables sont donc devenues deux enjeux au coeur de l’action des instances internationales et nationales, afin de rétablir, par la coopération entre les Etats souverains, un fonctionnement harmonieux et durable des systèmes financiers.

Une certaine prise de conscience est à l’oeuvre. Ainsi au niveau international, sous l’impulsion de l’OCDE, plus de 317 accords bilatéraux de coopération fiscale ont été signés au cours des derniers mois. Au niveau national, la loi de finances rectificative du 30/12/2009 a introduit la notion d’Etats ou territoires non coopératifs, une liste de ces pays étant désormais fixée annuellement par arrêté ministériel, avec un traitement fiscal dissuasif prévu pour les personnes établies dans ces pays. Pourtant, malgré les effets d’annonce, cette liste n’est assortie d’aucune sanction réelle pour les établissements financiers qui auraient directement ou indirectement des activités dans ces pays.

Le présent projet de délibération, soumis aujourd’hui au vote du Conseil régional, affirme la volonté de la Région de participer à l’instauration de règles de transparence et d’éthique dans les relations financières. Cette démarche renforce les orientations déjà prises qui visent à inscrire l’action régionale dans une perspective de développement durable et de transparence. Première Région d’Europe, la Région Ile-de-France s’est affirmée comme une institution active et disposant d’une signature reconnue sur les marchés financiers. Parce que l’exigence de transparence et d’éthique est un enjeu commun à l’ensemble des acteurs publics, le Conseil régional souhaite dès lors montrer qu’une telle démarche est parfaitement compatible avec une relation responsable et professionnelle entre une collectivité et ses partenaires financiers et bancaires.

Par cette délibération, la Région Ile-de-France souhaite donc tout d’abord affirmer son exigence de transparence dans ses relations avec ses partenaires bancaires et financiers (article 1 du présent projet de délibération). Elle souhaite également prendre des mesures concrètes afin de promouvoir cette exigence.


Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50