Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Hommage à Patrick

par Cécile Duflot et Michel Bourgain

lundi 28 juin 2010

Patrick Benkemoun, collaborateur d’élus, militant Vert de longue date, est décédé soudainement d’un infarctus le samedi 26 juin.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Cher tous et toutes,

C’est un message très difficile à écrire. Notre ami, notre mascotte, notre si fidèle Patrick Benkemoun est mort ce matin d’un infarctus. C’était un militant infatigable depuis toujours, chez les Verts depuis 25 ans, un pilier des bons comme des mauvais jours.

Il a été, comme il aimait à le rappeler lui-même, le premier élu vert de Seine-Saint-Denis, à Dugny, en 1989.

C’était surtout une personne attentionnée, drôle et douce - et aussi malin et débrouillard, capable de résoudre quantité de problèmes en un rien de temps et qui aimait tendrement sa famille, sa femme et ses enfants dont chacun sait qu’il était infiniment fier.

C’est à eux que je pense évidemment.

Patrick va laisser un immense vide parmi nous.

J’espère que sa chaleur, son rire, ses petits secrets susurrés à l’oreille, ses « tu fais comme tu veux bien sur, mais bon moi c’que j’en dis », son affection sincère et vigilante resteront vivants toujours.

Patrick - notre « Benki »- comme l’aurait dit Brassens, tu vas manquer à bord mais jamais dans l’eau ton trou ne se refermera.

Cécile


Un message de Michel Bourgain :

Adieu Patrick…

Vendredi dernier, nous nous sommes vus pour la dernière fois. Tu étais en forme. Rien ne laissait présager le sort funeste qui t’a frappé samedi matin. Comme à l’accoutumée, nous nous sommes embrassés, en témoignage de l’affection réciproque forgée au fil des combats partagés. C’était il y a plus de 20 ans. Toi avec Univert-Dugny, moi avec Ebullition. Avant de se connaître, chacun dans notre commune nous rassemblions, sans esprit de chapelle, des femmes et des hommes autour d’actions écologiques.

Comme d’habitude, avant d’ouvrir la séance de travail qui nous réunissait sur les transports au Conseil Régional, tu t’es plu à rappeler devant Jean-Vincent et les collaborateurs qui nous accompagnaient, notre amitié de longue date. Tu as évoqué notre engagement parallèle pour ramasser les frigos en vue de récupérer le fréon qui attaque la couche d’ozone, dans nos communes. A l’époque, ces actions provoquaient l’étonnement et la risée de nombreuses personnes. C’était à la charnière des années 80-90. Tu aimais également rappeler à ceux qui nous entouraient notre attachement commun au milieu populaire dont nous sommes issus. Il est vrai que Dugny et l’Île-Saint-Denis ont en commun d’abriter 70% de logements HLM.

20 années d’écart nous distinguaient. La fougue communicative et la bonhomie banlieusarde nous rassemblaient. En 1989, alors que tu venais d’être élu conseiller municipal à Dugny, nous soutenions avec Jean-Luc, Alain, Pierre, Maurice, Jacques, Raymond et d’autres la liste Vert-Europe-Ecologie qui fera élire notre amie Aline au Parlement Européen.

Depuis cette date tu as mis ta jeunesse au service de multiples combats.

Combats de terrain avec tes compagnons Michel Farrez, Georges Lacan et d’autres pour la sauvegarde du « petit bois » menacé par la réalisation d’une maison de retraite, contre le projet de traversée du parc de La Courneuve par l’A 16, contre la 3ème piste de l’aéroport du Bourget, pour le respect des couloirs aériens, pour la réduction du trafic et le contrôle du bruit et de l’air, contre l’implantation d’une caserne de la Garde Républicaine. Univert-Dugny, disais-tu, « entend bien que Dugny ne devienne ni une autoroute, ni une piste d’aéroport, ni un Disneyland gendarmesque ».

Combats électoraux également. Le premier sur ce terrain te fait élire à 24 ans premier conseiller municipal vert de Seine-Saint-Denis. Au fil d’ultérieures campagnes cantonales, régionales, législatives, sénatoriales, présidentielles et européennes, tu es progressivement devenu un expert reconnu et consulté de la carte électorale. Vendredi dernier tu me disais avec quelque fierté que le parti venait de te solliciter pour prendre en mains le dossier des élections.

Au-delà, ou plutôt au cœur de tous ces combats, ta rondeur rayonnante et ton rire si expressif diffusaient autour de toi la joie de vivre et de lutter. Me revient en mémoire ta jubilation en 1992 d’accueillir, devant Vayssière, Maire RPR de Dugny, et James Marson, Maire communiste de La Courneuve, Marie-Christine Blandin, fraîchement élue présidente verte du Conseil Régional Nord-Pas-de Calais, pour une visite du tracé de l’A16 dans le parc départemental de La Courneuve. Il me revient encore ton appel de 1994 au rassemblement devant l’aéroport du Bourget pour protester contre la 3ème piste. En 2001, juste après notre victoire aux élections municipales à l’Île-Saint-Denis, tu débarques, le code des collectivités locales en main, pour m’aider à préparer le premier conseil municipal dirigé par un maire Vert en Seine-Saint-Denis. Vendredi dernier, tu évoquais encore cet épisode avec une pointe d’émotion. Un peu plus tard, en 2003, tu acceptais d’assumer le poste de collaborateur des élus verts et citoyens de notre communauté d’agglomération, Plaine Commune.

Une première fois en 2002 au Parc de Princes, puis encore en 2005 pour mon jubilé, tu chaussais à nouveau les crampons avec Jean-Luc, au sein de notre équipe composée de politiques et de journalistes. La plaisir était « dans le pré ».

Ces souvenirs qui me reviennent à cet instant, sont chargés à la fois de la nostalgie des jours heureux passés ensemble et d’une immense tristesse de ne pouvoir les renouveler.

Je partage l’extrême douleur d’Agnès ta compagne, de Sarah et Lucas, vos deux enfants et de ta famille. Tu as été un compagnon joyeux, débrouillard, disponible, solidaire, efficace, fraternel. Avec toi l’écologie rimait avec sourire et empathie.

Ton souvenir restera à jamais gravé dans le cœur des femmes et des hommes qui ont eu le privilège de partager ta vie.
Agnès, je te souhaite beaucoup de courage. Puissent vos enfants grandir dans l’évocation de ces beaux souvenirs et reprendre le flambeau de l’engagement noble et généreux de Patrick.

Ton ami,

Michel Bourgain

L’Île-Saint-Denis


Pour répondre à de très nombreuses sollicitations, sachez que les obsèques de Patrick Benkemoun auront lieu ce mardi 29 juin à 15h au cimetière de Dugny.

Il est prévu de se rassembler à partir de 14h30 Rue Adolphe Wersand

Bus
Dugny est desservie par les lignes de bus (RATP) 133 et 249.
La ligne 133 (arrêt Gabriel Peri) à partir de la gare du RER du Bourget
La ligne 249 assure la liaison avec Paris : Porte des Lilas à Dugny centre-ville avec une correspondance avec la ligne 1 du tramway Ile-de-France.

Desserte autoroutière
Au sud de la commune, l’autoroute A1 relie Dugny à Paris et à la province (direction Lille).

Attention : pas de fleurs SVP

Une collecte destinée à aider sa famille est organisée ; versements à adresser au groupe EELV à l’attention de :
Catherine Calmet Rebérioux
Conseil Régional d’Ile de France
Secrétaire générale du groupe Europe Ecologie / Les Verts
57 rue de Babylone
75007 Paris

Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50