Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

santé et environnement : le mercure empoisonne les Indiens Wayanas de la Guyane française

Piranhas enivrés , piranhas mercurés ! Une exposition indécente qui fait silence sur les méfaits de l’orpaillage

vendredi 23 janvier 2004

Le Samedi 20 Mars à 14 h les militants du groupe Environnement des Verts d’Ile de France étaient présents devant l’entrée de l’Aquarium de la Porte Dorée afin de dénoncer les méfaits de l’orpaillage sur la santé des indiens de Guyane auprès des visiteurs de l’exposition « Piranhas enivrés » à l’Aquarium de la Porte Dorée Paris 12ème
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

"Piranhas enivrés

Piranhas mercurés !"

Aquarium de la Porte Dorée Paris 75012

Une exposition qui fait silence sur les méfaits de l’orpaillage en Guyane française

L’exposition « Piranhas enivrés » évoque une méthode de pêche traditionnelle d‚un des peuples premiers de Guyane, les Wayanas, mais néglige l’un des plus grands désastres écologistes et humanitaires dans la plus grande forêt « française » ! Car c’est tout l’avenir de la forêt tropicale guyanaise et de ses populations qui est aujourd’hui gravement menacé.

Quid de ces chercheurs d’or qui, en toute impunité, éventrent et détruisent la forêt, polluent les fleuves et rivières de Guyane, et du Suriname et du Brésil aux frontières ?

Quid du mercure issu des activités aurifères qui est rejeté en masse dans l’atmosphère, en forêt, dans les fleuves et rivières, puis se transforme en methyl-mercure hautement préjudiciable pour la Nature et les Hommes ?

La toxicité de ce produit est pourtant reconnue : un précédent, à Minamata, au Japon, 3 000 personnes atteintes de troubles neurologiques irréversibles après ingestion de poisson contaminé.

Or les Wayanas, Amérindiens de Guyane qui s’alimentent principalement de poissons, notamment des espèces carnivores qui concentrent le mercure, sont les premières victimes de cet orpaillage. Mais n’oublions pas pour autant toutes les autres populations autochtones, notamment bushinenge, qui vivent sur les rives du fleuve Maroni et qui s’alimentent aussi de poissons mercurés.

Quid de la plainte contre X pour empoisonnement déposée par la Fédération des Organisations Amérindiennes de Guyane (FOAG) le 15 janvier 2001 et toujours en cours d’instruction ?

Quid de l’application du principe de précaution, de la demande de moratoire pour sortir de l‚orpaillage, des demandes répétées de nos élus pour une réglementation de la vente du mercure liquide et de la récupération du mercure usagé en Guyane ?

Quid des multiples analyses et enquêtes qui rapportent des taux élevés d’imprégnation au mercure des Wayanas, supérieurs aux normes de l’OMS ? Les deputés Verts à l’Assemblée Nationale viennent de déposer une commission d’enquête sur l ’orpaillage en Guyane en date du 11 mars 2004.....

Pour toutes ces raisons, et afin que le public puisse prendre connaissance de ce drame humain et écologique, nous demandons des informations complémentaires et contradictoires, des tables rondes publiques et régulières pendant toute la durée de cette exposition.

Parce que nous refusons que la Guyane soit un territoire de non droit où la justice ne s’applique pas

Parce que nous défendons l’idée d‚une Guyane, éco-région passerelle entre le Mercosur et l’Union européenne Parce que nous voulons l’égalité des droits économiques, sociaux et culturels dans une perspective d’émancipation et de décolonisation

Parce que nous voulons la reconnaissance de la diversité culturelle de tous les habitants et notamment des peuples autochtones (amérindiens et bushinenge) qui y vivent

Nous continuerons à être presents devant l’entrée de l’Aquarium de la Porte Dorée à Paris afin de dénoncer ce désastre .....Et informer les visiteurs de l’exposition « Piranhas enivrés »

Pour que personne ne puisse dire, je ne savais pas !

Coordinatrices groupe Vert Environnement IDF , infos :

Elisabeth Pagnac elisabeth.pagnac noos.fr Mathilde Alluchon mathilde.alluchon wanadoo.fr

Des infos et des articles Le Petit Journal de Kourou (Guyane française)

une association française qui mène une campagne de pétitions

écrire au collectif contre l’orpaillage


Mots-clés : ,
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50