Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Du Jardin Partagé au Jardin Solidaire (août 2005)

vendredi 19 août 2005

malheureusement la fin de ce jardin si merveilleux est programmée à l’automne, Venez le visiter quand il en est encore temps.

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

A Paris, un véritable engouement pour les jardins partagés a vu le jour, favorisé par le changement de municipalité depuis 2001, et à l’initiative d’habitants.
Implantés sur des friches, ces jardins dont la dynamique s’est développée pour le plus grand bonheur des adhérents attirés par cette activité : retour à la terre, plantations, échanges de graines, partage des lopins de terre, échange de savoir-faire, espace de convivialité et de rencontres.

Dans certains jardins cela finit en pique-niques improvisés, et même par la soirée « Soupe du mois », comme dans le jardin nomade du XIème géré par l’association du quartier St Bernard. Organisée d’octobre à début avril, celle-ci a remporté un vif succès auprès des enfants et des adultes. Les habitants apportent leurs légumes pour préparer et partager la soupe à la lueur des bougies. « Quand il pleut, nous installons une tente. Nous préparons la soupe dans trois gros faitouts. Une soixantaine de personnes participent régulièrement », se réjouit une habituée. _ L’abri du jardin, en briques de terre, a été construit par les étudiants de l’Ecole d’architecture de la Villette sur le modèle des maisons africaines.

A New-York, les « community garden” qui existent depuis 1973, connaissent également un très grand succès. Les new-yorkais ont dû néanmoins lutter beaucoup pour maintenir ces jardins. Sans doute est-ce grâce à cette bataille menée sans cesse qu’ils portent ce nom de « green guerillas ». Ils étaient réputés pour être « des jardiniers enragés qui lançaient des boules de graines dans les terrains vagues ! »

Ce que l’on peut regretter c’est que ces jardins soient considérés comme éphémères, car d’où viennent-ils ? Ils sont bien souvent conçus et plantés sur des friches abandonnées suite à des destructions d’immeubles insalubres.

On ne peut que s’émerveiller de cette reconquête de l’espace laissé vacant par des habitants dont la créativité n’a d’égale que l’ingéniosité.

Comme par exemple le Jardin Solidaire dans le XXème arrdt, impasse Satan. C’est un jeune artiste plasticien, Olivier, qui a eu l’idée de transformer une friche en un véritable « jardin ouvert et collectif ». D’autres jeunes se sont mis à la tâche pour construire toutes sortes de mobiliers de plein air dont un kiosque, un espace de scène, un écran de cinéma sur un mur etc......

Il y a eu par la suite une Convention signée avec la ville de Paris « Main verte » en 2003 où le Jardin Solidaire est entré officiellement dans la catégorie des « jardins partagés ». Ce jardin a par ailleurs reçu des subventions des Fonds européens et de la Fondation de France.

Mais malheureusement la fin de ce jardin si merveilleux est programmée à l’automne. Pourquoi ? Pour y construire un gymnase et un immeuble. Personne ne contestera le bien-fondé de ces constructions. Cependant détruire un jardin qui a demandé autant d’investissement et de travail et qui correspond à une nécessité, -voire à un besoin vital, paraît quelque peu dérangeant. N’aurait-on pas pu trouver d’autres lieux, d’autres friches ? Ce que reproche une partie du public du XXème, c’est le manque de concertation et de vision globale de l’urbanisme dans ce quartier. Encore une fois, malgré toutes les proclamations des politiques, la ville se fait sans les habitants ! Quelle tristesse et quel gâchis !

Venez visiter le jardin quand il en est encore temps.
impasse Satan - métro Maraîchers ligne 9
Il est ouvert du mardi au samedi de 16H à 23H et le dimanche de 12 à 22H.
Séance de cinéma le samedi vers 22H
Dimanche prochain, le 21 août, accueil de 150 enfants du monde (Secours populaire) de 12 à 22H.

Site internet

Contact

Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50