Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Protestation contre le scandale de l’affichage publicitaire en France

jeudi 6 octobre 2005

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Le 8 octobre 2005, porte de Clichy, avait lieu une action de protestation contre les structures publicitaires géantes de Clichy

Les démarches engagées auprès du préfet des Hauts-de-Seine le 15 mars 2005 pour que soient supprimées ou mises en conformité les structures publicitaires géantes de Clichy n’ont toujours pas abouti. Le syndrome de Clichy est symptomatique de la situation qui prévaut un peu partout en France : une loi de protection de l’environnement bafouée à grande échelle, des pans entiers du paysage quotidien des Français transformés en supports publicitaires. Parfois même, et de plus en plus souvent, des affiches démesurées et des slogans géants.

Alors qu’en France la délinquance en matière d’affichage publicitaire et d’enseignes est massive, le ministre de l’Intérieur, alerté à maintes reprises, garde le silence,
bien que son mot d’ordre soit la tolérance zéro,
bien que la justice condamne régulièrement l’État pour carence,
bien que le président de la République ait déclaré (2) : « La pollution visuelle due à ces publicités intempestives à l’entrée des villes est une vraie préoccupation en matière de protection du paysage. »

Nous demandons :
le strict respect du Code de l’environnement, encore largement bafoué, partout en France,
la réforme de ce même Code dont certaines dispositions mettent en péril nos paysages quotidiens et favorisent la fracture environnementale (quartiers protégés contre quartiers saturés).

Une nouvelle demande d’entrevue a été adressée au ministre de l’Intérieur. Une demande similaire a été faite auprès du président de la République.

Ce qu’il faut savoir : les préfets sont tenus de mettre en demeure les contrevenants dès constatation d’une infraction (articles L. 581-27 et L. 581-32 du Code de l’environnement). Au-delà d’un délai de 15 jours, le contrevenant mis en demeure est passible d’une astreinte de 87,15 euros par jour de retard.

(2) Magazine Stratégies n° 1233, 19 avril 2002

Paysages de France
5, place Bir-Hakeim
38000 GRENOBLE
Tél. : 04 76 03 23 75

Résistance à l’Agression Publicitaire (R.A.P.)
53, rue Jean-Moulin
94300 VINCENNES
Tél. : 01 43 28 39 21

Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50