Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

communiqué des Jeunes Verts

Contrat première embauche : Les Jeunes Verts pour son retrait immédiat

mardi 31 janvier 2006

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Depuis plusieurs mois, la droite, sous l’influence du Medef, multiplie les attaques contre le droit du travail. Sous prétexte que la précarité aide au retour à l’emploi, la droite invente non pas la « flex sécurité » à la danoise, mais la « flex précarité » à la française.
Les jeunes devront subir un sas de précarité encore plus long, encore plus lourd, que celui qui existe actuellement entre l’obtention du diplôme et le premier emploi stable.

Il s’agit d’un coup de plus porté à la jeunesse, au droit du travail, au droit social. Les syndicats, qui font le lien entre CNE, CPE et CDD senior, ne s’y trompent pas. Eux aussi dénoncent cette précarisation des emplois de la jeunesse après avoir dénoncé les Contrats nouvelle embauche, qui fragilisaient les salariés des PME/PMI, en particulier les jeunes. En bradant la valeur d’un jeune chercheur d’emploi, le CPE crée une concurrence entre les jeunes et les vieux. L’employeur aura plus tendance à embaucher un jeune qu’il pourra licencier sans justification.

Pour ajouter au scandale de ce projet, le Premier ministre décide d’accélérer la procédure d’adoption de ce projet, prouvant une fois de plus le mépris du gouvernement envers le Parlement. C’est désormais une habitude de la part de la droite, qui passe ainsi en force ses projets iniques.

La droite méprise la jeunesse et ne lui offre aucun avenir. Elle répond aux émeutes par l’état d’urgence et plus de répression, elle répond au chômage par plus de précarité. La droite répond à la détresse de la jeunesse en la privant de ses droits. Ce n’est pas en précarisant l’emploi que l’on résoudra le problème du chômage, mais en le partageant, en soutenant les secteurs non marchands et les coopératives.

Malgré les beaux discours et malgré les avantages que ce Contrat première embauche est censé posséder, le débat est refusé, l’information minimale. Si le mouvement social affole tant notre Premier ministre, prouvons-lui que nous pouvons mobiliser plus qu’il ne le craint ! Le CIP de Balladur a été retiré, qu’il en soit de même pour le CPE.

Les Jeunes Verts s’engagent aux côtés des autres mouvements de jeunesse et des syndicats étudiants pour combattre ce projet qui met à mal la jeunesse et la solidarité entre les générations. Ils sont signataires et rejoignent les appels unitaires à la journée d’action du 31 janvier et de manifestation le 7 février.

la pétition populaire pour le retrait du CPE est en ligne sur le site national des Verts

Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50