Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Dans cet article une proposition de réponse

Du 14 au 28 avril 2006 consultation du public en ligne sur les nouveaux programmes de recherche OGM pour 2006

mercredi 19 avril 2006

Exprimez vous !

Les ministres chargés de l’agriculture, de l’écologie et de la recherche mettent en place une procédure d’information et de consultation du public en ligne sur les nouveaux programmes de recherche concernant les OGM pour 2006. 17 nouveaux dossiers de demande d’autorisation ont été reçus à ce jour. Ils concernent des expérimentations de recherche ou de développement des entreprises Biogemma, Librophyt, Meristem, Monsanto, Pioneer et Syngenta sur des maïs et un tabac génétiquement modifiés.

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

A l’issue de cette consultation, Dominique Bussereau, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche, après accord de Nelly Olin, Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable, annoncera les décisions relatives aux nouveaux programmes de recherche 2006. Elles figureront sur le site interministériel : www.ogm.gouv.fr

La législation permettant d’encadrer les essais d’OGM en plein champ à des fins de recherche et de développement est fondée sur une autorisation préalable reposant sur une évaluation des risques pour la santé publique et l’environnement.

La procédure d’autorisation se fonde, en plus de la consultation du public, d’une part, sur les conclusions scientifiques de la Commission du Génie Biomoléculaire (CGB) et, d’autre part, sur l’étude de faisabilité technique des projets, réalisée sur le terrain par les agents du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche. L’action de ces agents s’accompagne d’une information préalable des maires des communes proposées comme sites d’implantation.

les 17 dossiers sont consultables en ligne

consultation du public

le public est invité à s’exprimer par courriel à l’adresse mise en place du 14 au 28 avril BRAB.SDRRCC.DGAL


Une réponse possible :

**************************************************************

Je suis totalement opposé aux cultures d’OGM en plein champ.

Aucun avantage social n’existe ce jour pour la société, les seuls

avantages recensés tant ceux des semenciers et de leurs actionnaires.

Je conteste le principe même de coexistence entre cultures OGM et non OGM

car les risques avérés de contamination montrent suffisamment que cette

coexistence est impossible et quelle ménerait une contamination

généralisée conduisant notamment la disparition des cultures labélisées.

J’estime que la déontologie scientifique n’est pas respecte par le fait que

les organismes consultés en vue des autorisations (Commission du Génie

Biomoléculaire...) n’utilisent que les tests toxicologiques effectués par

les firmes elles-mêmes. Or plusieurs études récentes, ralisées par des

chercheurs crédibles et publies dans des revues scientifiques, concordent

pour jeter un doute sur la totale innocuité des OGM par le fait qu’ils

suscitent des effets biologiques sur des rats de laboratoire. Ces effets

devraient tre plus largement étudiés pour disposer dune réelle expertise

scientifique qui se doit d’être plurielle. Dans l’état actuel des

connaissances sur la santé humaine qui sont donc insuffisantes, c’est le

principe de précaution, devenu constitutionnel depuis 2005, qui doit

s’appliquer.

Je m’oppose aux OGM en plein champ car ils vont dans le sens dune

agriculture toujours plus productiviste en raison de la volonté des multinationales

agro-semencières de rentabiliser au maximum les quelques va

Mots-clés : ,
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50