Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Les Éragniens ne veulent pas du prolongement de la Francilienne - 26/06/06

jeudi 29 juin 2006

Communiqué des Verts d’Éragny et de l’association SÉSAME
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Le 25 juin, par un matin fort pluvieux, 1515 habitants d’Éragny ont pris la parole, et 1505 d’entre eux se sont exprimés de façon valide. Entre 8h. et 13h., dans le gymnase de la Cavée, ils ont répondu clairement, à bulletin secret, aux questions qui leur avaient été posées.

Près de 50% d’entre eux, contre 45%, se sont déclarés hostiles au prolongement de la Francilienne. Plus de 60% considèrent que la création d’un nouveau tronçon de l’A104 ne résoudrait pas les problèmes de circulation sur la RN184. Le tracé rouge, même enterré, a été rejeté par 83% des personnes consultées. Le tracé noir qui serait superposé à la RN 184 est écarté par plus de 95% des votants.

Les enseignements d’une telle consultation sont clairs.

  • L’opportunité de prolonger la Francilienne est remise en question à Éragny. Que n’a-t-on interrogé les citoyens des autres communes !
  • Les élus qui veulent imposer le tracé rouge dit historique sont désavoués. Quand des habitants de l’agglomération de Cergy-Pontoise s’expriment de façon massive et démocratique, pourra-t-on, cette fois, ne pas les entendre ?
  • Aucun tracé ne convient. À 1% près, (46 contre 45% et 8% d’abstentions), la tentation existe, certes, de renvoyer ailleurs la Francilienne, par le tracé bleu. Mais l’hésitation est tangible : la proposition (vague !) de choisir « un autre tracé » n’a recueilli que 39% des avis (contre 34% et 27% ont refusé de répondre).
  • Améliorer la situation de la RN 184 est une priorité qui ne dépend pas d’un prolongement éventuel de l’A104. La municipalité est mandatée pour trouver des aménagements qui, à la fois, sécurisent, fluidifient et ralentissent la circulation.

Les écologistes qui ont été les seuls à dire que la Région avait besoin d’un moratoire autoroutier et non d’une relance du tout à l’automobile et au camion ont été entendus. Ils s’en réjouissent mais n’ignorent pas que ce succès des habitants d’Éragny hostiles au projet autoroutier ne met pas fin à un débat qui, loin de se terminer le 6 juillet, va être relancé et durer sans doute des années. Car le lobby routier ne renoncera pas. Puissions-nous comprendre que ce qui pèse le plus, c’est l’engagement des citoyens. La consultation de ce 25 juin en a administré une preuve éclatante.

Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50