Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Le débat sur la privatisation de GDF et sa fusion avec Suez ne doit pas occulter le débat fondamental sur les choix énergétiques - 8/9/06

mardi 12 septembre 2006

Communiqué de Presse des Verts Yvelines
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Une délégation des Verts des Yvelines s’est rendue, le 21 août dernier en préfecture avec l’espoir de rencontrer le Préfet pour lui remettre le dossier d’EDF démontrant la vulnérabilité du projet de centrale nucléaire EPR à la menace d’un attentat du type « 11 septembre 2001 ». Le Chef de Cabinet du Préfet les a aimablement reçus et écoutés.

Par ce geste, les Verts Yvelines, expriment leur solidarité avec Stéphane Lhomme, porte parole du réseau « Sortir du Nucléaire », mis en garde à vue le 16 mai pour possession de ce document. Ils protestent contre le passage en force du gouvernement pour accélérer la construction de la future centrale EPR de Flamanville : débat public tronqué au cours duquel le problème de la sécurité des installations face à une attaque terroriste n’a pas été abordé, enquête publique du 16 juin au 31 juillet en pleine coupe du monde de foot et congés scolaires. Enfin, ils rappellent que, 5 ans après les attentats du 11 septembre 2001, la question de la sécurité du parc nucléaire reste un tabou.

Sur le fond, les Verts Yvelines tiennent à rappeler leur opposition totale à la relance du programme nucléaire. Cette énergie ne constitue en effet pas une solution d’avenir puisque les réserves d’uranium sont estimées à moins d’un siècle et que cette énergie, au lieu de favoriser les indispensables sobriété et efficacité énergétiques, est une source de gaspillage énorme, à la fois dans les tours de refroidissement et dans les lignes à haute tension. Cette technologie pousse à une illusoire fuite en avant de consommation énergétique. Elle est par ailleurs dangereuse avec les risques d’accidents, la vulnérabilité à des attaques terroristes, les risques de pollutions par rayonnement, l’augmentation de température des cours d’eau concernés, les limites d’utilisation en cas de canicule et, surtout, le problème non résolu du traitement des déchets nucléaires qui fait peser un lourd fardeau sur les générations futures.

Enfin, les Verts Yvelines tiennent à souligner le coût exorbitant de la technologie nucléaire (3 milliard d’Euros pour un réacteur nucléaire EPR), la non prise en compte du coût de démantèlement des centrales (évalué à environ 10 milliard d’Euros pour chacun des 58 réacteurs existants) ainsi que le fait que cette technologie est beaucoup moins créatrice d’emplois pérennes que les filières de la maîtrise de l’énergie et des énergies renouvelables. Pour les Verts Yvelines, l’Etat doit tourner le dos à cette technologie onéreuse, dangereuse et irresponsable, qui va à l’encontre des principes du développement durable, pour se tourner vers le développement des filières sobriété/efficacité énergétique et énergies renouvelables.

Le débat, certes important, sur la privatisation de GDF et sa fusion avec Suez ne doit pas occulter le débat beaucoup plus fondamental sur les choix énergétiques de la France ... pouvons nous longtemps continuer à gaspiller l’énergie et à utiliser des sources d’énergies non pérennes, polluantes, dangereuses, nuisibles pour l’environnement et pour la santé de l’Humanité, génératrice d’effet de serre et de réchauffement climatique ?

Pour les Verts Yvelines Ecologie
Jean-Jacques Mercier
Secrétaire départemental

Mots-clés : ,
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50