Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

les Verts Essonne contre l’extension du stockage d’hydrocarbures de Grigny - 10/2006

mercredi 8 novembre 2006

Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

La CIM (Compagnie Industrielle Maritime) gère à Grigny, entre la Seine et la ligne D du RER, un important stockage d’hydrocarbures. Il est situé à côté d’un dépôt de gaz liquéfiés d’Antargaz sur la commune de Ris-Orangis. Cet ensemble constitue un des 4 sites Seveso à hauts risques (6 établissements) implantés dans l’Essonne.

La CIM a un projet d’extension considérable de la capacité de stockage de son dépôt de Grigny qui passerait de 85 000 m3 à 121 000 m3 soit un accroissement de plus de 42%.

AZF a marqué nos esprits et nous savons combien nous devons être vigilants quant aux projets des entreprises dont le seul but est commercial et économique et aux autorités (Etat, Collectivités Territoriales) parfois coupables de laxisme en matière de sécurité.

Il est donc tout à fait légitime que les populations des villes alentour soient inquiètes .

Les Verts défendent le principe de précaution de façon ferme et rigoureuse, mais nous ne devons pas nous opposer systématiquement à la présence d’activités industrielles proches nos lieux de vie car celles-ci sont indispensables au fonctionnement de nos sociétés.

Si l’on veut réduire les consommations d’énergie fossile dans les transports (qui participent aux pollutions de l’air et au développement de l’effet de serre), il est impératif de rapprocher l’emploi du logement, il faut donc être prêt à accepter une certaine activité industrielle près de nos habitations, activités industrielles d’aujourd’hui et de demain avec l’innovation, la recherche des énergies renouvelables. Cela ne doit pas bien entendu se faire au prix de risques qui pèseraient sur les populations.

Or, le projet actuel de la CIM accroît fortement les risques pour nos populations et n’est pas acceptable.

De plus, ce dépôt assure déjà le chargement, en moyenne, de 220 camions par jour. L’extension se traduira nécessairement par une augmentation proportionnelle de ce nombre. Or, le seul accès du dépôt se fait par la RN 7 dont le trafic actuel dans cette zone est proche de la saturation.

Cela va donc se traduire pour les habitants par plus de pollution de l’air, plus de véhicules à risques et plus de difficultés pour se déplacer, ce sera une dégradation de leur environnement.

Enfin, ce projet se met en place sans que la population soit suffisamment informée des enjeux pour sa qualité de vie. En effet, l’enquête publique ne visera, à l’évidence, qu’une faible minorité de personnes averties. Cela nécessiterait qu’une information pluraliste soit adressée à chaque ménage des 4 principales villes concernées (Grigny, Ris-Orangis, Viry-Châtillon et Draveil) et qu un débat public contradictoire soit organisé.

Les Verts 91 refusent ce projet d’extension de la CIM et sont disponibles pour participer à une expression collective d’une opposition à ce projet, moyen incontournable pour le bloquer.

Les Verts Essonne

Mot-clé :
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50