Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Comité de soutien des Rroms du Techniparc de St Michel sur Orge (Essonne) 9 octobre 2004

jeudi 14 octobre 2004

Le 13 octobre 2004, le problème du campement Rrom du TechnipArc de St Michel / Orge a été « réglé » et le bidonville éradiqué ... Les familles reparties pour une nouvelle errance , et un autre bidonville apparaîtra un peu plus loin.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Les familles Rroms installées sur un terrain du Techniparc de St Michel / Orge depuis septembre 2003 sont sous le coup d’un arrêté d’expulsion prononcé en référé en décembre. Ce terrain était la propriété d’un entrepreneur du Techniparc et a été vendu, avant l’été, à une autre entreprise du site. Sous la pression du vendeur et de l’acheteur, l’Agglomération du Val d’Orge a demandé au Préfet l’exécution de l’arrêté d’expulsion. Le 1er octobre 2004, si les Rroms n’ont pas libéré le terrain, la « force publique » interviendra pour faire place nette .... Rappelons ici que les familles qui survivent dans des conditions hallucinantes sur ce terrain en avaient déjà été expulsées en mai 2003 ... et y étaient revenues après 5 mois d’errance à travers le département. Depuis 2 ans, le Comité de soutien demande au Préfet (à l’ancien comme à son successeur) d’organiser une table ronde réunissant services de l’Etat, collectivités territoriales, associations et représentants des Rroms pour tenter de trouver des solutions dignes à ce problème. Comme cela a été fait avec succès à Lieusaint, dans le département voisin ...

Le Préfet a enfin accepté de rencontrer le Comité de soutien et les élus qui ont appuyé cette demande. Cette rencontre a lieu samedi 9 à la sous préfecture de Palaiseau. Il envisage, paraît-il, de régulariser un très petit nombre de familles (3, 5 ?). Quid des autres ? La ville de St Michel / Orge a respecté la loi en scolarisant les enfants et en permettant à quelques familles d’avoir l’accès aux soins. Ce n’est hélas pas le cas des services de l’Etat dans le département, ni celui d’autres communes ayant vu s’installer des campements Rroms sur leur territoire. Quand le maire de Ris Orangis se met hors-la-loi en refusant de scolariser les enfants Rroms présents sur sa commune, aucun Préfet ne vient le rappeler à l’ordre. Quand des Rroms, victimes de graves discriminations racistes dans leur pays, s’installent là où ils peuvent, aux franges de nos villes, la seule réponse qui leur est donnée par le « pays des droits de l’homme » est la répétition des expulsions ...

Le 13 octobre 2004, le problème du campement Rrom du Techniparc de St Michel / Orge sera « réglé » et le bidonville aura été éradiqué ... Les familles repartiront pour une nouvelle errance , et un autre bidonville apparaîtra un peu plus loin. Tout le travail accompli depuis un an sera perdu (alphabétisation, scolarisation des enfants, suivi sanitaire ...) et aucune solution pérenne n’aura été trouvée ... Les collectivités territoriales et les associations auront tenté, à leur niveau, d’apporter une réponse humaine à un problème dont le traitement de fond est du ressort de l’Etat, sans que l’Etat ne bouge le moindre petit doigt pour essayer de poser le problème autrement qu’en termes de « gestion de flux et de stocks » de populations opprimées.

Cette expulsion comme toutes celles qui ont été menées ici et ailleurs depuis des années ne conduira qu’à déplacer le problème sur le territoire d’une autre commune ... Une solution aussi inefficace qu’inhumaine.

"-13 OCTOBRE Le terrain est vide : tous les Rroms sont partis vers d’autres lieux où poser leur misère. Il n’y a plus sur le terrain que quelques cabanes.

Pour le fond du problème .... les Rroms du Techniparc de St Michel sont maintenant répartis sur Ris et Grigny ... (y compris ceux pour qui il y a des promesses d’embauche, vu que les services de la DDASS sont infoutus de leur trouver des logements d’urgence).

1/ Pierre Champion, ci-devant président de l’agglo du Val d’Orge, a tenu ses engagements verbaux à 2 niveaux :

  • envers les industriels du Techniparc de St Michel en général et au nouveau propriétaire du terrain en particulier : le terrain est « libre d’occupants » au 15/10
  • envers le comité de soutien : il a trouvé des promesses d’embauche pour 7 Rroms, promesses qui peuvent permettre (tout cela au conditionnel très conditionnel) dans quelque temps d’obtenir la régularisation d’une trentaine de personnes (sur +/-150 au départ)

Bravo l’artiste : ça s’appelle de la fine politique ... comme quoi, le cumul , ça a du bon (je précise que cette ligne se veut humoristique, et que je ris pas mal jaune ...). Mrs MANDON et VALLS n’ont eux, rien fait d’autre que d’envoyer leur police municipale ...

2/ c’est un détail, mais c’est ce genre de détail que la population locale va retenir, surtout qu’il est distillé savamment par les services de l’agglo et quelques élus du coin : l’information brute est que « les services de l’agglo ont retiré 1450 tonnes d’ordures du terrain sur lequel était installés les Rroms, pour une facture de +/- 100 000 euros ». En fait (je fournis le détail du « décompte » à qui en a besoin), les Rroms ne sont responsables que du quart de ce tonnage. Le reste, c’est ce qui était avant sur le terrain, et ce que les industriels et particuliers locaux ont rajouté depuis l’arrivée des Rroms. Le terrain appartenait à une entreprise X qui l’a revendu à une entreprise Y .... et c’est l’agglo qui paie le nettoyage ! Bel exemple d’utilisation de l’argent public au bénéfice du privé, non ?

Pour le fond du problème .... les Rroms du Techniparc de St Michel sont maintenant répartis sur Ris et Grigny ... (y compris ceux pour qui il y a des promesses d’embauche, vu que les services de la DDASS sont infoutus de leur trouver des logements d’urgence). Donc, camarades, the show is going on ! "

Christian SOUBRA Maire adjoint Vert de Saint Michel sur Orge (91)

JPEG - 27.5 ko
Caravane 55
PDF - 261.5 ko
docu caravane 55
Mots-clés : ,
Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50