Archives des Verts IDF Archives des Verts IDF
Archives des Verts IDF
de 2002 à 2010

Hommage au réseau Education sans frontières - octobre 2007

mercredi 24 octobre 2007

J’étais loin d’imaginer le 14 octobre les émotions que je serais amenée à vivre en parrainant une famille de sans-papiers de mon quartier.
En effet, quelques jours après avoir pris sous notre protection cette famille avec ses trois jeunes enfants, le papa s’est fait arrêter dans le métro.
Envoyer à un ami
Version imprimable de cet article

Dès que la nouvelle a été connue, la « machine » RESF s’est mise en branle et c’est un immense élan de solidarité qui s’est levé pour soutenir la maman plongée dans l’angoisse et devant faire face seule à toutes les obligations de la famille.
Parallèlement, tout a été mis en œuvre pour venir en aide à ce père de famille tout aussi angoissé qu’impuissant. Les membres de RESF ont tous fait preuve d’une empathie remarquable et également d’une vraie compétence. Ils n’ont pas compté leur temps, leur présence, leurs messages, leurs interventions...
La mobilisation d’innombrables citoyens, d’enseignants, d’élus, a permis de constituer un dossier juridiquement solide mais surtout accompagné et soutenu par la signature de centaines de personnes (dont celle du député de la circonscription Claude Bartolone) émues de l’injustice qui frappait cette famille.
Hier, se tenait au Tribunal Administratif de Paris, l’audience qui devait statuer sur son sort. A l’annonce de la décision du tribunal qui annulait l’arrêté de reconduite à la frontière de notre « protégé », l’émotion fut à son comble et les larmes ne purent être contenues (je n’ai pas été la moins submergée !).
Le spectacle de ce papa pouvant reprendre ses petits dans ses bras était de nature à émouvoir un « animal à sang froid ». Et je ne suis pas certaine que même les fonctionnaires de police présents à l’audience, n’y ont pas été sensibles. Une réserve quand même pour que notre bonheur soit complet : le spectacle des autres « interpelléEs », environ une douzaine, qui eux (et elles) retournaient dormir dans leur geôle car seul I.K. a été libéré... hier. Passée l’émotion, je reste admirative de toute cette capacité de solidarité et de dévouement de tous ces citoyenNEs engagéEs dans cette cause juste. De peur d’en oublier un ou une, je ne me hasarderai pas à les citer. Qu’ils soient tous salués comme des « justes ».

Hélène ZANIER
conseillère municipale de Bagnolet

Top
Plan du site | Revue de Web | Site réalisé par Oizoo avec SPIP | SPIP
Les Verts Ile de France - 5 rue d’arcueil - 75014 Paris - Tél. 01 45 65 33 60 - Fax. 01 45 65 41 50